Critiques de fans

 

Sur cette page, vous avez la parole ! Dites-nous ce que vous avez pensé de Hush, Hush, de Crescendo ou de Dungeons of Langeais (nouvelle de l'anthologie Kiss me Deadly).
Comment participer ? Envoyez-moi votre critique, de la phrase simple mais efficace, à la critique de plusieurs paragraphes, via twitter, facebook, commentaire ou email ( hushhushfrance@live.fr ). Toutes les critiques seront publiées, le plus important étant de donner la parole à tout le monde !


Robin, son avis sur Hush, Hush
Spoiler:
Je commencerais cette critique en parlant de l'une des raisons qui m'a poussé à ouvrir ce livre : sa couverture. Je la trouve tout simplement magnifique. Et ce d'autant plus que c'est une très bonne entrée en matière pour le livre, dans la mesure ou elle dégage une atmosphère brumeuse, mystérieuse, inquiétante mais également triste, mélancolique.

Des qualificatifs qui s'appliquent d'ailleurs aussi au livre. Donc après ce premier contact positif, j'ouvre enfin le livre et feuillette vaguement les premières pages. Autant vous le dire tout de suite ; je n'avais pas lu le résumé du bouquin avant de l'ouvrir, afin de découvrir le livre sous un œil neuf et non influencé. Souvent, les quelques lignes qui constituent la 4ème de couverture offre une vision "médiatisée" des œuvres qu'elles décrivent en ne reprenant que les grandes lignes qui pense t-on attireront l’œil du lecteur. Point de ça avec moi.

Je commence donc à lire les premières pages, et me retrouve très vite emballé. A tel point que je lis d'une traite les 5 premiers chapitres. Le style est clair, précis, le langage soutenu (je dirais même que c'est étonnant pour un roman ayant pour personnage principale des adolescents). Point de descriptions ennuyeuses. Il n'y en a ni trop, ni pas assez. Cela vaut aussi pour les dialogues.
On va à l'essentiel, sans que cela paraisse artificiel ou que l'on croit l'auteur paresseux. Peut être parfois pas assez, mais c'est justement un des points que j'ai apprécié dans le livre : on reste souvent en suspens, en attente. Mais c'est une attente qui est largement récompensé au fil du bouquin.

Un deuxième point qui m'a beaucoup plu : la relation entre les deux personnages principaux. Nora et Patch. A l'inverse de ce que dit la 4ème de couverture, Patch N'EST PAS un tombeur. Malgré son charme et son coté mystérieux, les filles ne sont pas à ses genoux et cela lui donne une profondeur que l'on trouve peu souvent chez ce genre de personnage. De plus, contrairement à la plupart des romans fantastiques et de bit-lit actuels, le lien entre les deux personnages se créent tout du long du bouquin, jusqu'à la dernière page. Point de coup de foudre ici. Leur relation est ambiguë, difficile, et ils ne savent pas vraiment à quoi s'en tenir l'un l'autre. Progressivement, cette relation évolue, mais son évolution ne constitue pas la trame principale du bouquin. L'intrigue se poursuit en parallèle, avec des rencontres régulières entres les deux personnages. Bref, ils ont une vie chacun de leur coté. Notre petite Nora s'improvise même un petit coté Veronica Mars assez divertissant.

En ce qui concerne l'intrigue, je ne dirais rien de plus que celle-ci est pleine de rebondissements, et certaines révélations m'ont agréablement pris par surprise. On pourrait se lasser de ne pas savoir à quoi s'en tenir, de ne pas avoir de réponse immédiate à nos questions. Mais au final, c'est ce qui nous tient en haleine et nous pousse à lire, encore et toujours. D'autant que les réponses, on les a à la fin. Et celles ci sont loin d'être bâclées. Un coup de cœur donc, et la preuve qu'on peut faire des livres intéressants et non-superficiels même pour les adolescents /jeunes adultes.

Robin, son avis sur Crescendo
Spoiler:
Ayant eu un véritable coup de cœur pour le premier tome de la Saga des Anges Déchus, Hush Hush, de Becca Fitzpatrick, c'est avec beaucoup d'avidité et d'espoir que je me suis jeté à l'assaut de ce second tome tant attendu. Autant le dire tout de suite, je n'ai pas été déçu, loin de là. On retrouve l'atmosphère trouble et dérangeante qui, pour moi, avait été l'un des gros points forts du premier livre. On a l'impression que n'importe quoi peut arriver, à n'importe quel moment, et ce sentiment est d'autant plus accentué par le fait que de nombreux rêves (ceux de Nora) viennent ponctuer le récit et brouiller les pistes. Niveau suspense, c'est à peu près du niveau du précédent tome, avec des rebondissements en veux-tu, en voila, une certaine part d'action (qui prend plus d'importance dans ce récit), et beaucoup, beaucoup de réflexion. En fait, même si Nora est beaucoup plus active dans ce tome, elle passe beaucoup de temps à se poser des questions, sur son passé (le meurtre de son père), son présent ( les tentatives d'assassinat contre sa personne), et son futur (sa relation avec Patch est-elle vouée à l'échec ?). Et c'est tant mieux, car cela nous permet d'apprendre à la connaître un peu plus, et notamment son coté sombre, oscillant tantôt entre irritation, paranoïa (fondé) et jalousie. C'est important car cela lui donne plus de profondeur, et nous montre une bonne fois pour toutes qu'elle à du caractère, même si la plupart des personnages semblent toujours en savoir beaucoup plus qu'elle sur ce qui se passe. Cela dit, on la comprend, avec un ange gardien comme Patch qui reste toujours aussi énigmatique (et quelque peu absent de ce second tome) et refuse obstinément de répondre au question qu'on (surtout Nora) lui pose.

Pire, on a un peu l'impression qu'il fait tout pour la provoquer (par exemple, sortir avec sa pire ennemie). De plus, même s'il est moins présent dans ce tome, ses interventions sont toujours aussi magistrales et décisives et font vraiment avancer l'histoire. On en apprend aussi beaucoup plus sur les néphilims et leur rapport avec les archanges et les anges déchus. Car les néphilims en ont assez de servir d'esclaves (il n'y pas d'autre mot pour définir les deux semaines par an où ils sont à la merci des déchus). Et quand ils décident de se rebeller... eh bien, personne n'est à l’abri. Malgré cette atmosphère plus sombre, l'humour et toujours très présent avec le personnage secondaire de Vee, qui prend d'ailleurs plus d'importance dans ce tome, avec ses remarques qui font toujours mouche et le soutien indéfectible qu'elle apporte à Nora. La romance entre Patch et Nora est toujours aussi compliquée, mais on en apprend plus sur Patch et surtout sur la profondeur des sentiments qu'ils éprouvent l'un pour l'autre (vraiment symbolisés dans la dernière scène du livre). Un point bonus pour les dernières pages qui nous laisse en plein cliffhanger, tout en introduisant ce qui sera très certainement le grand méchant du prochaine tome, Silence.


 

Disclaimer

Première source française et officielle sur la Saga des Anges Déchus par Becca Fitzpatrick. Je n'ai aucun contact avec Patch ni Nora, si ce n'est le lien indirect via Becca Fitzpatrick. Ce blog a été créé et est administré par une fan pour les fans. Toutes les images sont la propriété de leur créateur. Les textes et traductions (sauf ceux cités) m'appartiennent et sont protégés par la licence Creative Commons 2.0.

Visites

~ HushHushFrance.blogspot.com | Nora ♥ Jev Copyright © 2009 WoodMag is Designed by Ipietoon for Free Blogger Template