Becca Fitzpatrick

Biographie

Becca Fitzpatrick

J'aime raconter des histoires depuis l'école maternelle. Je n'aimais pas particulièrement l'école maternelle. Pour ainsi dire, je détestais ça. Ma soeur aînée, Heather, était au CE2, dans la même école, à Centerville, dans l'Utah, et nous partagions toutes deux ce ressentiment à l'égard de l'école. Ce n'était pas comme si nous détestions l'école autant que cette poignée d'enfants qui y étaient aussi : une bande de véritables petites pestes.
La nuit, alors que nous étions censées dormir, Heather et moi inventions les nouveaux épisodes d'une histoire sans fin, Les Aventures du Bus. Les anecdotes était souvent des histoires morbides dans lesquelles nous enfermions tous ces sales gosses dans le bus avant de laisser rouler jusque dans un ravin (nous laissions toujours le conducteur s'échapper, nous l'aimions bien).
L'été avant que je n'entre en CE1, ma famille a déménagé à North Platte, dans le Nebraska, et j'ai commencé à apprécier l'école. J'ai aussi découvert Nancy Drew et Trixie Belden. Avec Heather, nous continuions de passer nos nuits à lire les aventures effrayantes et mystérieuses de nos détectives préférées, une lampe torche sous les couvertures. Puis Heather a grandi et a eu besoin d'une chambre à elle seule, et j'ai rejoint ma soeur cadette, Christian, qui m'a présenté Roald Dahl, le monde de Nancy Drew et ses grands frissons, et La Petite Maison dans la Prairie.

Les choses se sont intensifiées lorsque j'ai vu le film À la Poursuite du Diamant Vert, avec Michael Douglas et Kathleen Turner. Je savais alors que je voulais être une auteure, rien d'autre. Bien sûr, à l'époque, je croyais que tous les auteures volaient à Colombia pour sauver leur soeur des méchants, traquaient des trésors, et tombaient amoureuses d'un type en bottes de crocodile dangereusement sexy, alias Michael Douglas.

J'ai beaucoup de souvenirs très précis de mes années lycée, ce qui explique peut-être pourquoi j'écris du YA (ndlr : Young Adult genre ~ littérature jeunes adultes). Je faisais du cross-country, jouais de la clarinette dans la fanfare, et j'étais membre du VICA (ndlr : SkillsUSA : association étudiante) et du National Honor Society. À vous de voir si j'étais une geek ou non. Lorsque j'étais en première, un ami m'a forcée par le chantage à essayer d'entrer dans l'équipe de basket. Je me souviens que l'entraîneur m'avait dit (à travers ses dents serrées) qu'à cause du nombre peu élevé de filles qui avaient candidaté cette année, j'avais réussi à passer... les premières épreuves éliminatoires.  Ce qui était le cas de tout le monde. Je pense qu'il croyait vraiment que je voulais une place dans l'équipe. Mais la vérité, c'est que j'ai détesté la moindre minute de ces trois heures d'essai. Et aujourd'hui encore, j'entends encore l'entraîneur me dire qu'on aurait dit que je dansais sur le terrain. L'entraîneur : "C'est ce qu'on appelle piétiner le terrain". Heureusement, j'étais bien meilleure dans les études que sur le terrain, et j'ai terminé le lycée en 1997, diplômée et major de promotion.
J'avais toujours en tête mes rêves d'écriture, mais je suis passée par la phase université, pendant laquelle je voulais être espionne. Je hantais le site internet de la CIA et je leur ai envoyé une douzaine de candidatures. Pour moi, être une espionne, c'était quelque chose de dangereux et sexy. Je n'avais pas envie d'être une de ces filles qui obtiennent leur diplôme, se posent et font des trucs de femme d'intérieur... comme répondre aux appels des télémarketers et choisir entre rouge brique et rouge coccinelle pour les murs de la cuisine.
En décembre 2000, je me suis marriée avec Justin, originaire de Philadelphie. En Avril 2001, après avoir obtenu une licence en santé publique à l'Université Brigham Young, j'ai obtenu une place de secrétaire/enseignante/comptable au lycée de Provo, dans l'Utah. J'aimais les étudiants de cette école, mais recevoir des appels du principal le samedi pour lui expliquer comment se servir de la photocopieuse, c'était une autre histoire.

En février 2003, mon mari me fait la surprise de m'inscrire à un groupe d'écriture pour mon 24ème anniversaire. Ce jour-là, je suis passée du statut de fille qui écrit des histoires dans son journal intime à celui de fille qui écrit des histoires et les partage avec des gens qui vivent ailleur que dans sa tête. C'est aussi dans ce groupe que j'ai commencé à écrire Hush, Hush.
Cinq ans, un bébé et un déménagement dans le Colorado plus tard, j'avais un livre, et c'était presque aussi sexy et dangereux que la vie d'espionne dont j'avais toujours rêvé.

En juin 2008, j'ai trouvé mon agent, Catherine Drayton, et en septembre 2008, elle a vendu le livre à SimonandSchuster.

Becca.

P.-S. : J'ai récemment peint les murs de la cuisine en rouge brique. Oh, et les télémarketers ? Troisième appel et je compte encore...

Source
 

Disclaimer

Première source française et officielle sur la Saga des Anges Déchus par Becca Fitzpatrick. Je n'ai aucun contact avec Patch ni Nora, si ce n'est le lien indirect via Becca Fitzpatrick. Ce blog a été créé et est administré par une fan pour les fans. Toutes les images sont la propriété de leur créateur. Les textes et traductions (sauf ceux cités) m'appartiennent et sont protégés par la licence Creative Commons 2.0.

Visites

~ HushHushFrance.blogspot.com | Nora ♥ Jev Copyright © 2009 WoodMag is Designed by Ipietoon for Free Blogger Template